L’Heure des Adolescences…

Il est venu ce temps superbe des contre-pieds magnifiques…

Peu importe les choix qui sont faits, peu importe les hommes qui sont désignés : le Peuple a décidé d’arrêter la soumission aux injonctions du Système. Prenez garde sondeurs, éditorialistes, commentateurs professionnels, spécialistes et autres politologues, sortez du douillet confort de vos certitudes heureuses, qui jusque-là vous ont fait rois dans les microcosmes médiatiques de vos auditoires. Plus rien n’est assuré d’arriver, le certain est aussitôt disqualifié, le probable s’éteint de lui-même, l’inconnu, le perdant, voire l’éternel second se retrouvent désignés. Comme si l’on avait choisi de contredire, de surprendre, ou finalement de dire non !

Hier, j’ai vu Manuel Valls annoncer sa candidature… Outre le fait qu’il fut médiocre et très peu imprégné d’une quelconque fibre socialisante, dont il décria autrefois l’irréconciabilité,  j’ai aussitôt pensé à cette nouvelle adolescence des peuples, qui se plaît à déjouer les plans les mieux préparés. Notre Premier Ministre est en parfaite adéquation avec ce qui fait actuellement faillite à tout coup ! Il est légitime pour succéder au Président défaillant et partant, mais annoncé, attendu par les médias depuis que l’autre a dit « Non » ; il s’est vu promu avant même de le dire, perdant toute spontanéité, surtout toute impulsion ou envie, banni de facto par la masse informe du nouveau monde qui veut tout sauf celui qu’on lui propose en héraut solennel! Si ce pauvre bougre ne trouve pas quelque subterfuge rapide pour leurrer l’opinion sur l’horrible normalité de sa nouvelle présence dans la course au Grand Fauteuil, il se verra rapidement éjecté, blackboulé, méprisé, voire même honni par les siens, avant d’avoir rien mis en place de son équipe de communicants… Hélas, pour lui, pour nos lendemains, pour nos pays, les contenus programmatiques sont peu regardés quoi qu’en disent nos experts analystes, il semble que seule soit déterminante l’incongruité de la présence, autant que l’imprévisibilité… Finies les idéologies, enterrées les utopies triomphantes, l’heure est au « Nananère » du Peuple d’où qu’il vienne, « je fais ce que je veux » dit le grand dadet : « oh ! » font les commentaires étonnés d’avoir été si peu écoutés dans leurs pronostics prescripteurs. Ainsi va le monde… qui sera le prochain Président de la République ? Impossible à dire. Sûrement pas celui que vous croyez. le jeu consiste à naviguer allègrement entre douce exposition médiatique, sondages inoffensifs et postures paradoxalement assurées, sinon vous n’imprimez rien. Le plus efficace reste la candeur naïve des populismes outranciers, dénonçant, méprisant, stigmatisant, mais toujours brocardés par la sainte intelligentsia journalistique qui alimente leurs éclosions ce faisant, uniquement motivée en cela par les scores d’audience qu’ils provoquent. Ainsi va le monde vous dis-je, soyez prévenu: demain sera surprenant… Très bien, mais soyons lucides !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s